3 jours à Edinbourg – Ecosse

[Jour 1] : Edinbourg, nous voilà !

Découverte d’une des villes les plus intéressantes d’Europe.

Au départ de Preston, nous prenons le train en direction de la capitale écossaise (Edinbourg). Le programme est simple : découvrir cette ville historique, qui personnellement m’attire depuis très longtemps. Nous sommes à 2h30 en train de cette destination, l’occasion était donc trop belle. Nous sommes trois sur cette expédition, alors ne perdons pas de temps et allons-y !

Le château d’Edinbourg en ligne de mire.

Dès notre arrivée nous nous dirigeons vers le château qui surplombe la vieille ville. Un passage par l’auberge de jeunesse que nous avons réservé s’impose. Nous nous déchargeons de nos valises et commençons à descendre et monter les nombreuses marches de la vieille ville. Oui, nous n’avons fait que ça ! Parfait pour l’entretien des mollets 

Nous passons ensuite les portes du château et une fois nos billets achetés, nous arpentons les remparts, salles et autres endroits de ce magnifique édifice. Nous avons une vue imprenable sur toute la ville, les montagnes au sud et la new town au nord. La visite aura duré un peu plus de deux heures.

Après cette matinée bien chargée (il est environ 15h), nous décidons de nous arrêter manger un bon burger au Byron. Franchement rien à redire, on s’est régalé ! Avec un petit cidre maison qui me reste en bouche pour mon plus grand plaisir. La nuit commence à tomber et nous nous empressons de rejoindre Calton Hill.

Endroit connu pour ses monuments historiques et offrant une des plus belles vues sur la ville et la façade maritime. On ne s’y attarde pas trop, mais profitant d’un super coucher de soleil. Une fois la nuit tombée, une petite promenade sur l’esplanade du marché de Noël. Après cette grosse journée, on décide de rejoindre notre auberge, pour une bonne douche. Et sans le savoir pour une nuit blanche… Les joies de l’auberge de jeunesse et des ronflements, même mes boules quies ont rendu l’âme ^^

[Jour 2] : Promenade dans le jardin Artur’s Seat.

Randonnée, Resto, Coucher de soleil

Après cette nuit “Blanche”, le réveil est un peu difficile. Mais pas le temps de rêver, on a de la marche ! Alors une fois équipé, petit arrêt pour un breakfast et quelques Pancakes. Ensuite Artur’s Seat, deux anciens volcans aux portes de la ville et qui sont les points culminants d’Édimbourg. On a vraiment profité de la super météo, du vent frais et de la super vue qu’on avait sur toute la ville. Je ne me suis pas fait prier pour shooter à tour de bras, l’occasion était trop belle !

On y passera alors un peu plus de la matinée et une quinzaine de kilomètres dans les jambes. Nos estomacs commencent à crier famine, alors on les écoute. Petite étape à l’auberge pour une bonne douche, on trouve un resto à côté et franchement encore une fois on n’est pas déçu. (On y reviendra).

La nuit commence a tombé (oui il ne faut pas traîner, les journées passent vite) on décide d’aller dans le quartier de Dean Village. Et chanceux comme on est, on eut le droit à un coucher de soleil magnifique. Un ciel rose, des nuages noirs, que demander de plus… On trouve alors un petit pub pour se réchauffer une fois la nuit tombée. Oui, on est quand même en décembre On y finira la soirée.

Vous voulez découvrir mon article sur Dublin, c’est ici

[Jour 3] : Dernier jour à Edinbourg.

Musée – Brunch – Écureuil – Jardins

On commence la journée par le Musée National d’Écosse. WAH ! Quelle surprise pour un endroit gratuit, on pourrait y passer des heures ! Il y’en a pour tous les goûts, animaux, cultures, innovations, histoires, géologie… Je continue ? On y sera resté deux heures, mais ça aurait pu durer beaucoup plus.

Après cette visite vraiment enrichissante, c’est l’heure du Bruuunnch ! Et là on n’a pas rigolé, certes cela sera le seul repas de la journée, mais je n’étais pas loin de détacher le dernier bouton du pantalon. ^^ Pour éliminer tout ça, il faut une bonne petite marche, alors on opte pour les jardins royaux.

Ils se trouvent un peu plus au nord de la ville, et encore une fois on n’est pas déçu. Au détour d’un petit bois, on croise un écureuil, je me transforme en photographe animalier, pensant que nous sommes ultras chanceux. Je commence donc à ramper, ne pas faire de bruit et me rapprocher. Quelques photos plus tard, je me rends vite compte qu’il y’a une ribambelle d’écureuils et qu’ils ne sont presque pas sauvages… Il suffit d’avoir une cacahuète dans les mains pour les toucher… Peu m’importe, j’ai mes photos et je suis heureux comme un vrai touriste.

Notre train est à 18h alors nous patientons dans un café près de la gare. Après quelques bavardages, il est l’heure de rentrer à Preston. Édimbourg est vraiment une ville où je reviendrai, que ce soit en famille ou entre amis, c’est une destination pleine de charme. Tous les échos que j’avais étaient positifs et je comprends pourquoi.

Alors un week-end pour un match des 6 nations ? Oui avec plaisir !

Comments are closed.