Road Trip en Jordanie

[Jour 1] : Jordanie, nous voilà !

Voyage, Jordanie et complètement perdu dans le désert…

Départ de Paris > Escale à Kiev sous la neige > Arrivée à Amman à 23 h.

On récupère notre superbe voiture de location et direction Madaba pour notre première nuit en Jordanie. 25 minutes de route annoncée on mettra environ 1 h 30, perdu dans la pampa jordanienne à 2 h du matin. On regagnera notre hôtel sous escorte policière. Ne pas avoir de GPS OK, mais ne pas avait de carte la c’est chaud.

Une courte nuit donc, mais comme dit Ophelie « C’est cool. C’est ça le voyage » ok ok….

[Jour 2] : Promenade au bord de la Mer Morte.

Madaba – Mont Nebo – Bergers – Mer Morte

Le matin, petit-déjeuner sur la terrasse du Moab Land Hotel. Puis petite marche matinale pour découvrir le centre-ville historique de Madaba. Beaucoup de boutiques de fermées… Normal on est vendredi.

Température ultra clémente. Beau soleil et pas trop chaud. En fin de matinée nous prenons la route du Mont Nebo. 25 minutes annoncées. Va-t-on repartir pour 1 h 30 de route ? Non non ça va maintenant on gère et il fait jour.

On a le temps et il fait beau. On continue ensuite vers la mer morte. On voit pas mal de complexes hôteliers, mais non, c’est pas pour nous. On décide alors de prendre un peu de hauteur pour contempler le point de vue. Ophelie fait la rencontre d’une famille de berger. Ça commence avec une bouteille d’eau et ça se termine à traire les brebis en passant par une petite promenade sur un âne. Moment magique on ne s’y attendait absolument pas.

On n’a toujours pas d’endroit où dormir donc on se lance à la recherche d’un petit lit douillet. On savait que la réserve de Wadi Mujib offrait des super chalets au pied de la mer morte. (Merci lovelivetravel) au final, on passera deux nuits dans un cadre magnifique. Maintenant on va aller manger parce que le petit dej de ce matin et le lait de brebis du goûter sont un peu loin.

[Jour 3] : Dans les canyons Wadi Mujib.

Baignade – Canyonning – Bonne nuit

Réveil au bord de la Mer morte sous un magnifique ciel bleu. La matinée se résumera à notre baptême de trempette dans cette eau si spéciale. Sensation vraiment intéressante en toute flottaison. La douche après est plus que nécessaire notre peau a pris 10 ans en 20 minutes de baignade (sans mettre la tête sous l’eau évidemment !)

Ensuite départ pour une petite randonnée dans les canyons. Il a fallu s’éloigner un peu parce qu’en cette saison tout est fermé dans le Wadi Mujib. Alors on a trouvé notre ami Ali et il nous a conduits dans des petites gorges ou on a pu déambuler tout l’après-midi. Le calme et la facilité du parcours vous font refaire le monde dans votre tête. La nuit tombe à 16 h il faut donc rentrer et à 18 h le repas est servi autant vous dire qu’on ne va pas se coucher tard.

[Jour 4] : On the road…

Route… Route – Karak – Dana

Une journée sous le signe de la voiture et des kilomètres. Départ de Wadi Mujib pour prendre la direction de la réserve de Dana. Petites escales de prévues tout du long du parcours. Shooting photo au bord de la mer morte, château de Karak et enfin au milieu des montagnes dans cette fabuleuse réserve naturelle. On arrive vers 16 h pour assister à un des plus beaux couchers de soleil.

[Jour 5] : Dana mon amour !

Dana – Randonnée et direction Petra

Après une nuit bien fraîche dans les montagnes jordaniennes, réveil 8 h pour partir à la découverte d’une des plus belles vallées de la région. On part du point le plus culminant et on s’engage dans une descente de 1 h dans les gorges. Qui dit descendre dit remonter… Oui oui il faudra se retaper ce dénivelé au retour. Rencontre avec un gars du coin qui préparait son repas en plein caniar au milieu de nulle part. On continue de descendre pour arriver au point le plus bas. On fait voler le drone, shooting photo et hop on remonte. Ophelie derrière, mais elle s’est accrochée la gamine.

Une fois ce bonheur pour les yeux terminé il est l’heure de quitter cette réserve pour prendre la direction de Wadi Musa et être fin prêt pour la plus grosse journée avec la visite de Pétra. 1 h de route tout pile et on est dans notre hôtel. On décide de faire un petit repérage des lieux et on remonte sur la ville de Pétra pour manger un petit Kebab (le premier !) on rencontre Aziz avec qui on papote en mangeant notre repas. Ensuite on continue d’arpenter les rues, on fait quelques courses pour la visite de demain. Ophelie (encore elle) doit retirer de l’argent je lui conseille cette fameuse banque… elle a bien fait de m’écouter hop carte avalée. Elle a dont de rire de tout c’est moi qui vais raquer jusqu’à la fin du séjour.

[Jour 6] : Petra, le joyau.

Petra et rien d’autre !

C’est le grand jour ! Réveil 6 h remonté comme une pendule. Un bon petit déjeuner pour attaquer la journée du bon pied et on prend la direction du Siq. Pas la moindre âme qui vive, on est absolument tout seul en train d’avancer dans ce gigantesque canyon. Au bout d’une vingtaine de minutes, on se retrouve nez à nez avec le trésor. S’en suit ensuite une « longue » ascension au fin fond de la montagne pour avoir une vue imprenable sur toute la cité et le trésor.

Encore une fois à ma grande surprise nous sommes tout seuls. Une fois en haut des frissons et je suis subjugué par cette merveille. Nous prenons un thé et commençons la descente vers d’autres sites. On prend la direction du monastère. Une petite grimpette de 1 h qui se fait sans grande difficulté. Une fois en haut un vent violent, mais une vue magnifique sur les montagnes environnantes. La marche continue ensuite pour sortir du site. Les photos sont de rigueur tout au long de la journée.

Une fois bien bien rincé on prend la direction de Wadi Rum et le désert. C’est Khaled qui nous accueille et nous emmène au camp le plus reculé du désert. Aziz nous y attend avec un feu et un repas sous la tente bédouine. On a bien mangé, on est claqué, on va se coucher. 1 duvet, 4 couvertures pour passer la nuit. ÇA CAILLE !

[Jour 7] : Wadi Rum – Tout seul dans le désert.

De la pluie, du sable et du froid… Le desert au mois de Décembre.

Pour la première fois depuis notre arrivée nous sommes réveillé par la pluie… On se dit alors que la journée va être longue ! Réveil 7 h et on voit notre ami Aziz (Le bédouin qui va nous accompagner durant ces deux jours) se battre pour installer une bâche sur la tente principale pour que l’eau ne rentre pas. On s’abrite sous cette tente justement et on tente de faire partir le feu… Impossible le bois est complètement mouillé. Il fait froid, il pleut et on est dans le désert ! Super… Aziz se décide à faire partir le feu à partir du moment où il a eu envie de fumer sa chicha ! Technique révolutionnaire pour faire partir le feu, il fait brûler un sac plastique pour lui « C’est comme de l’essence ». Mission réussie on se réchauffe comme on peut toute la matinée.

L’après-midi il ne pleut plus, mais encore pas mal de vent ! On fait alors un tour de 4×4 pour voir les plus beaux sites autour du camp. Bon franchement c’est bien un truc de touriste, mais certains paysages valent vraiment le coup ! En bonus on a même fait du sunboard. C’est du snowboard sur les dunes et c’est vraiment cool ! Comme partout en Jordanie à cette période de l’année il fait nuit vachement tôt alors on regagne le camp. Au programme : feu, thé, couverture, repas bédouin et chicha évidemment !

[Jour 8] : Retour au bercail !

Amman et on rentre à la maison.

On doit remonter tout le pays alors on part dans la matinée de Wadi Rum pour regagner Amman. Après deux jours dans le désert sans se laver, j’ai qu’une seule obsession c’est de trouver un hôtel et me doucher ! C’est chose faite alors on décide de se promener dans les rues de la capitale. On trouve un resto vraiment classe ! On y passera une grande partie de l’après-midi. On prend la direction de l’aéroport, on fait le plein et on rend notre belle voiture de location. Il y a plus qu’à attendre le vol et direction Paris !

Au revoir la Jordanie. Des souvenirs et des images magnifiques, ce fut une des plus belles expériences de ma vie.

Comments are closed.